RGO et intoléreances

le point sur l’allergie aux protéines de lait (APLV)

Parce que le plus dure au début c’est de savoir ! Certes sa prend du temps et de l’énergie avant de trouver pourquoi bébé a des coliques, régurgitations, diarrhées, eczéma ect… Sa prend du temps de poser le diagnostique de l’APLV et sa prend encore du temps de prendre le plis quand a se nouveau régime. (Je vous parle pas du temps que sa prends d’expliquer au gens que sa vous amuse pas et que c’est pour de vrai ! -_- )

Mais une fois que tout sa est plus claire, et mieux mis en place et que enfin bébés souffre moins voir plus du tout alors on a enfin le temps de se poser la question … Mais pourquoi est t’il allergique au lait de vache en fait ??

Plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer les causes de cette augmentation : prédisposition génétique, produits trafiqués, pollution ou encore évolution de notre mode de vie en général, et de notre nourriture en particulier. Dit un article parue sur Sciences et avenir.fr

Et la je pense clairement que à vouloir aseptiser nos vies on ne s’en rend que plus malade ! intéressant de parler aussi du calendrier vaccinal qui commence vraiment très (trop) tôt dans la vie de nos enfant et avec de bien (trop) nombreuses vaccinations différente en si peu de temps. avidement cela ne laisse aucune chance à leurs organismes de se faire leur propre immunité et ne les rends que plus fragile ensuite, face a se sujet 😉 Sans parler bien sûr de la qualité (la vrai!) de notre alimentation, considérablement dégrader, transformer et réinventer depuis réparation de nouvelles normes, des OGM, pesticides et j’en passe ! Bon cela nous ramène a la question comment un enfant qui viens de naitre peu t’il des sa naissance ou presque peu il avoir déjà développé une tel allergie ? Un contact précoce via la mère ??

Et puis il y a alors se grand débat sur l’introduction ou non, précoce ou non des aliment dit allergènes chez le bébé ?


 

Alors la moi je suis pommé que faut t’il en penser !? En introduisant plus tôt on préviendrais ainsi le risque d’allergie et intolérance plus tard, en permettant a l’organisme de se familiarisé avec tout sa. La mode est plutôt a l’inverse actuellement.

Le retard à l’introduction précoce des aliments s’oppose à l’acquisition d’une bonne tolérance digestive. C’est un comportement qui n’a pas permis de diminuer le nombre d’enfants allergiques alimentaires comme on l’avait espéré. Extrait de Atlantico.fr

Mais et si on partais du principe que ces aliments ne sont pas forcément vital et tout à fait remplaçable pourquoi prendre le risque ? Pourquoi s’acharné a les introduire dans notre alimentation ?

Viens ensuite l’éternel débat concernant le Calcium ! 


 

Car dans le monde d’aujourd’hui peu être plus particulièrement en France, on associe forcément Calcium=Lait. sans parler d’autre alternative pourtant souvent bien plus intéressante ! (Et dire que c’est une ancienne fromagère qui vous parle !)

Contrairement à une idée reçue, le lait et les produits laitiers ne sont pas les seuls à apporter du calcium. D’ailleurs, il faut savoir que le calcium du lait n’est pas totalement absorbé lors de la digestion. A titre d’exemple, alors qu’un verre de lait contient 300 mg de calcium, l’organisme n’en absorbe que 90 mg. Notre organisme puise donc le calcium qui lui est nécessaire dans de nombreux autres aliments. Extrait d’un article de E-sante.fr

Alors ou trouver du calcium ailleurs que dans ce bon vieux pote le litre de lait ?! Et bien principalement dans les végétaux, se site est plutôt bien fait, et bien expliqué : Lepalaissavant.fr

10288790_786014171410464_6375382621829171360_n

Pendant sept millions d’années et jusqu’à aujourd’hui pour la majorité des habitants de la planète, l’homme n’a pas consommé de laitages – sans jamais manquer de calcium. Les spécialistes de l’alimentation paléolithique estiment que celle-ci, sans l’appui du moindre laitage, fournissait plusieurs centaines de milligrammes de calcium par jour, une majorité provenant des végétaux. Extrait d’un article sur ThirrySoucarr.fr

Alors l’industrie laitier ? une belle vacherie non ?!


Assommé par le nombre de pub clamant les bienfaits du lait j’ai l’honneur de vous faire partager un article qui lui clame haut et fort les ressentes études validées par l’OMS concernant l’effet inverse et indésirable que produit la grande consommation de lait au quel nous somme poussé quotidiennement sur notre organisme; qu’elle nome de « Paradoxe du calcium ». pour faire simple :

 Le lait et les produits laitiers sont acidifiants pour le corps ce qui a pour conséquence de déminéraliser l’os s’ils sont consommés en forte quantité. Extrait de l’article du site Lepalaisavant.fr

Et j’en ai la preuve chez moi puisque mon p’tit frère qui cet été c’est fait les ligaments croisés entraînant des soucis sur son genou, vient tout récemment de comprend pourquoi il avait tant de mal a s’en remettre ! Diagnostic : déminéralisation osseuse ! Et devinez quoi ?!  1 litre de lait par jour sa vous parle ?!

Mensonge-Vaccination
On nous prendrez pas un peu pour des pigeons ? ou des moutons … !

Et qu’en est t’il de se joli espoir qui dit que se n’est que passager et que bébé deviendra grand et oublié avec ses premiers pas ses premiers mot cette vilaine allergie ?? !


 

Ben oui pourquoi est se que comme par « magie » le problème serais résolu en grandissant bien que sa parrait tout a fait inintéressant et souhaitable !

aujourd’hui, une étude tend à montrer que l’allergie aux protéines de lait ne disparaît pas réellement. En réexplorant à l’âge de 10 ans des enfants qui étaient allergiques dans leur prime enfance, il s’avère que la majorité d’entre eux est effectivement devenue tolérante, au moins à de petites quantités de lait. Toutefois, lors d’ingestion de plus grandes quantités, des symptômes apparaissent dans 45% des cas, contre 15% dans la population générale. Par ailleurs, ces enfants sont trois à quatre fois plus touchés par un asthme, une rhinite allergique (rhume des foins), une dermatite (inflammation de la peau), ou une otite à répétition.Ainsi, pour la moitié de ces enfants, la disparition de l’allergie aux protéines ne serait que partielle, au minimum jusqu’à l’âge de 10 ans. Extrait d’un article de E-sante.fr

Enfin petit rappel de base quand même, car désolé il va me falloir encore bien des recherche pour trouvé la piste de pourquoi nos bébés sont intolérant au lait, à moins que la réponse ne sois toute simple …..


Nous sommes la seule espèce qui se nourrit volontairement et en grande quantité du lait d’une autre espèce et ce même après l’enfance.

10360770_809493012402377_3924268439134018102_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s